• Mon blog me manque ! J'avais arrêté de l'alimenter par manque de temps et surtout par manque de motivation, mais j'ai envie de faire un essai de reprise de ce blog ! Puis certains de mes centres d'intérêts et activités ayant beaucoup changés, je ne savais plus si je devais ou non continuer ce blog.
    (J'ai changé le nom du blog "swallowtail ageha en Ageha végane qui me correspond plus, sans trop changer ce à quoi je suis attachée depuis plusieurs années).

    Ce que je continue de faire ou d'aimer : culture japonaise surtout traditionnelle, apprentissage de la cérémonie de thé japonaise, boire du thé japonais (beaucoup moins chinois contrairement à mes débuts), collectionner la belle vaisselle à thé, coudre des mascottes kawaii et des jolies objets, cuisiner, pâtisser et manger végane (et sans gluten à 95% je dirai), aller au cinéma (ma première passion), me faire encrer la peau.

    Ce que je ne fais (pratiquement) plus ou n'aime plus : regarder des dramas (plus par manque de temps car j'aime toujours au final), écouter de la musique (très peu), pilates, peinture sur bois ou autre (plus du tout), confection de bijoux, apprentissage du japonais (plus depuis 2 ans environ mais j'ai trouvé des cours dès janvier!), acheter des CD et DVD (de temps en temps mais vraiment peu par rapport à ce que j'achetais avant).

    Les nouveautés : Yoga (cours à la maison avec Ariane de Yoga Coaching sur Youtube), Fitness (mais je m'en lasse, je ne renouvellerai pas mon abonnement en salle de sport à la fin de l'année), Vélo notamment en participant à des évènements comme la Nancyclette (mais vélo que je vais revendre pour en acheter un plus léger car peu pratique pour les longues ballades), mode de vie qui s'étend progressivement vers le zéro déchet, le minimalisme et bio.

    Mes projets/objectifs futurs: reprendre l'apprentissage du japonais (normalement je pourrais commencer en janvier ou après septembre, en fonction des disponibilités de la dame qui va me remettre à niveau en japonais), aller au Japon (le seul frein à ce voyage c'est d'être seule, l'objectif est de trouver un ou des compagnons de voyage), faire l'équilibre sur la tête ou Sirsasana en yoga (je dois travailler ma confiance en moi), reprendre la publication régulière de mon blog laissé à l'abandon.

    Liens :
    Nancyclette
    Yoga Coaching
    Mes essais cuisine et pâtisserie véganes sur Instagram
    La Magie du Rangement de Marie Kondo expliqué par Autodisciple sur Youtube (ou comment un livre m'a aidé à désencombrer mon appartement)

     

    Et quelques photos en vrac (passez la souris sur la photo pour voir le titre) :

    Nancyclette du 1er avril 2017  Tiroir à chaussettes rangé selon la méthode KonMari  Sencha, douceur sucrée et bol à thé

    Mon stand de créations à la fête des étoiles à Nancy (Tanabata) du 1/07/17   Gâteau au chocolat et aux pommes sans gluten et boules d'énergies crues caroube/pavot

    En route vers le zéro déchet dans la salle de bain !  Rouleaux de printemps au tofu à la mangue et curry  Retour de courses à la Biocoop (automne)

    Pin It

    votre commentaire
  • Gorge Coeur VentreGorge Coeur Ventre est un film montrant la souffrance animale et le rapport avec les humains travaillant dans un abattoir, à travers les yeux d'un chien pour une grande partie de l'histoire. Il est sortie l'année dernière et continue d'être projeté dans quelques salles de ciné notamment dans le cadre de soirée débat axée sur le thème du véganisme, plus particulièrement de la condition des animaux d'élevage, leur souffrance et le lien avec les hommes qui y travaillent. Il a été diffusé à Nancy au Caméo (Commanderie) durant une semaine fin janvier/début février, une soirée débat lui a été consacré le 30/01/17. Je n'ai pas pu assister à cette soirée, mais j'ai voir la dernière séance le 31/01. Déjà, je ne pensais pas qu'il y aurait des scènes d'abattage, ce que j'avais cru comprendre via facebook, j'y suis donc allée. J'ai soufferts pendant toute la durée de long métrage d'1h20, une personne a quitté la salle au bout de 30 min (nous n'étions que 4). Le film est quasi documentaire. Cochons, vaches et moutons se succèdent, pleurent, hurlent, sont terrifiés, la peur nous est montrée dans leur yeux de près, on voit clairement leur détresse, ils sont en aucun différents de nous, nous ressentirions la même chose si nous serions sur le point de mourir dans ces atroces conditions, mourir tout court au final. Certains tentent de rebrousser chemin dans le couloir qui les mènent à l'exécution finale mais impossible, ils n'ont que le choix d'y aller. En fait, je ne sais pas quoi dire, j'ai appris que le film a été tourné dans un abattoir qui fonctionne encore (source allociné), le personnage principale n'est pas un acteur, il exécutait son travail à l'abattoir et était filmé, j'imagine mal comment le tournage a dû être pénible pour la réalisatrice, je ne sais pas quoi penser au final. Clairement, j'ai eu du mal, j'ai enlevé mes lunettes à plusieurs reprises pour pas voir ce que je SAVAIS déjà, parce que oui la plupart des gens qui auront vu ce film sont des gens qui savent déjà, sans doute végétarien, végétaliens, véganes ou en transition. Mais les autres... non je ne pense pas. Quand à la forme du film, je n'ai pas spécialement aimé, je pensais voir une histoire vue par un chien, sa vision à lui du début à la fin, ce n'est pas toujours le cas, parfois on revient au niveau des humains lorsqu'on se retrouve chez le personnage principal qui travaille à l'abattoir, quand retourne au "travail" il y amène son chien qui devient le témoin de ces horreurs.
    Bref, j'ai finalement dis quelque chose dans cet article, mais j'ai encore du mal à m'exprimer clairement face à un tel film. Je pense que je n'ai pas aimé. Je pense que c'est la première et dernière que je verrai un film de ce type, c'est bien pour cela que je n'ai jamais regardé de documentaire sur le sujet, parce que je SAIS déjà et que je suis incapable de voir ça en image, c'est trop difficile.

    Synospsis : Les bêtes arrivent la nuit. Elles sentent. Elles résistent. Avant l’aube, un jeune homme les conduit à la mort. Son chien découvre un monde effrayant qui semble ne jamais devoir s’arrêter.

    Fiche allociné

    Pin It

    votre commentaire
  • HarmoniumLe premier film de l'année 2017 que j'ai vu en salles est Harmonium de Koji Fukuda, je découvre un réalisateur que je ne connaissais pas du tout, par contre je connais bien un des acteurs principaux, Tadanobu Asano qui est très connu aussi bien au Japon qu'à l'international, il a joué dans un multitudes de films depuis plus de 20 ans, que ce soit au Japon ou dans d'autres pays d'Asie, même dans quelques pays occidentaux. Bref, je l'apprécie vraiment beaucoup et ça faisait longtemps que je ne l'avais pas vu dans un film, dommage car il n'a le très bon rôle, mais qu'importe, Tadanobu Asano au cinéma, en France, super contente :-)
    Revenons au film, l'histoire commence de façon assez classique et on se doute vite de ce qu'il va se passer enfin on pense mais mais la deuxième partie du film est totalement inattendue, en tout cas pour moi, je n'avais pas envisager cette tournure et l'effet de surprise s'est donc produit à la deuxième moitié du film et heureusement parce que je commençais à me dire que cette histoire c'était du vu et du revu, donc tant mieux :-)
    Le réalisateur a choisi de ne pas émettre de jugement sur les personnages principaux, seul le spectateur se fera son propre avis sur le comportement de chacun et aussi sur les faits qui ne sera pas vraiment dévoilés. Un peu de mystère donc. J'ai surtout aimé ce choix d'absence de jugement.
    Cependant, mon personnage préféré, celui qui le plus impressionnée au final c'est le personnage féminin, car c'est bien avec ce personnage qu'il y a deux confrontation avec les deux personnages masculins, et non entre les deux personnages masculins, dont un qui reste assez passif... (et on aurait bien envie de lui coller des claques, mais lequel, à vous de voir).

    Fiche allociné

    Pin It

    votre commentaire
  • Bonjour, pour vous qui passez par ici, je vous souhaite une excellente année 2017, qu'elle soit riche en découverte et en surprises, et que vos projets qui vous tiennent le plus à coeur se réalisent :-)

    J'ai fais un peu de couture pour cette fin d'année surtout pour offrir, notamment des dessous de verres/tasses en feutrine et tissu, donc toujours à la main car toujours pas de machine à coudre mais je ne pense investir cette année car j'aime bien coudre de petites choses à la main, je n'ai pas spécialement envie pour le moment de me lancer dans la confection de grandes pièces plus complexes comme des vêtements par exemple.

    Dessous de verres/tasses en feutrine et tissu

    Pin It

    votre commentaire
  • Le temps me manque, la motivation aussi, j'ai un peu laissé tomber ce blog mais j'ai dû mal à le fermer définitivement. Au début, c'était surtout pour me souvenir des films que j'allais voir au ciné ou tous ceux que j'avais vu, bref, j'en ai oublié un ou deux, je me rappelle pas des titres, donc je vais parler de tous ceux qui n'ont pas eu d'article et que j'ai vu au ciné en cette fin d'année dans un seul article, surtout pour moi car je sais bien que ce blog n'est plus beaucoup lu...d'où mon hésitation à le fermer...

    Your Name - Pluie d'étoiles 

    J'ai vu donc au ciné ces derniers mois (dans le désordre selon mes souvenirs) :

    - Les animaux fantastiques de David Yates
    Ce film est tout droit sorti de l'univers de Harry Potter, j'ai donc couru au ciné pour aller le voir, c'était juste divertissant mais je ne lui ai trouvé que peu d'intérêt car je n'ai vu devant moi qu'une série d'effets spéciaux et le casting ne m'a pas plu, ni les créatures d'ailleurs... s'il y a une suite, apparemment c'est prévu, j'irai la voir car je suis curieuse et je suis une amoureuse de l'univers Harry Potter, mais je n'attendrai pas trop de ces films là. Bref, affaire à suivre!

    - Diamond Island de David Chou
    Ce film cambodgien m'a fait un peu pensé à Mekong Stories (Vietnam) qui aborde un thème similaire, l'avenir de la jeunesse, la ville, l'évolution rapide de ces pays, à travers les yeux de jeunes cool partis de leur campagnes pour travailler à la ville. J'ai beaucoup aimé, l'image est belle et colorée, le rythme est moderne, les scènes de nuits sont vraiment chouettes. J'ai préféré Mekong Stories cependant, Diamonds Island ne me restera sans doute pas en mémoire longtemps, car ce n'était pas un véritable coup de coeur, peut-être à cause de cette impression de déjà vu et une interprétation un peu .... molle...

    - Paterson de Jim Jarmush
    J'attendais tellement ce film, j'aime bien les films de Jim Jarmusch car on arrive facilement à se laisser transporter dans ses histoires un peu drôles et tristes à la fois, les dialogues sont souvent marquants, il y a parfois de la mélancolie, de la nostalgie, de la poésie, de l'humour, j'aime bien cet univers. Puis Paterson est interprété par Adam Driver que j'adore! MAIS pour une fois je ne suis jamais entrée une seule fois dans ce film, je n'ai pas accroché, j'ai souvent regardé ma montre, et les jours qui défilaient lentement à l'écran...j'aurais bien aimé dire, ce film est cool, mais non impossible et Adam Driver semblait déprimé dans sa routine jusqu'à la fin.... Enorme déception :(

    - Your Name de Makoto Shinkai
    Oh un dessin animé japonais au ciné, et toute cette pub autour, je craignais d'être déçue mais non en fait il était vraiment chouette, totalement différent des autres dessins animés que j'ai vu, une histoire prenante et des personnages attachants, des rires et des larmes, une terrible envie de voir arriver une happy end, une musique pop rock moderne qui reste en tête même encore après! Un film plein de d'énergie et d'émotion, on ne s'ennuie pas, le rythme y est pour beaucoup! Une réussite, ce film est frais et plein de nouveauté, top!

    - Ma' Rosa de Brillante Mendoza
    J'ai vu quelques vu de ce réalisateur, j'avais bien accroché et je m'en souviens encore, j'aime bien ce style réaliste au plus près des personnages qu'il film, tout fait plus vrai, réel, un peu documentaire. J'ai beaucoup aimé Ma Rosa, aucun point de vue de la part du réalisateur, les personnages principaux sont des dealer et les flics sont des ripoux, mais pas de jugement pour les personnages principaux qui finalement sont attachants face à une police en qui personne ne peut avoir confiance....

    Je me souviens pas du reste, je pense en avoir vu d'autres mais je complèterai si ça me reviens, sinon tant pis, ces films que j'ai oublié ne m'ont alors pas marquée!

    Bonne année 2017 à venir à tous et qu'elle soit riche en découverte ciné <3

    Pin It

    votre commentaire