• La saison des femmes de Leena Yadav

    La saison des femmesCe weekend je suis allée voir La saison des femmes, un film indien un peu particulier, là où se démarquaient les derniers films du "nouveau" cinéma indien par leur genre (policier, gangs, action) pour s'éloigner de cette étiquette de film de bollywood, La saison de femme aborde un tout autre sujet et se veut plus film "social". En effet, et il faut bien s'accrocher durant 2 h, ce film nous raconte la vie difficile (survie) de 4 femmes dans un village indien, confrontées au quotidien à la violence des hommes (mari, hommes du villages, famille). On y retrouve un peu tous les sujets qui tournent autour de cette violence quotidienne  qu'elles subissent : le mariage sans amour (la dot transforme alors la jeune fille encore enfant, en objet de vente, en contrat), le viol, la prostitution, l'honneur et la famille, le sexe et le désir, être mère (le vouloir, ne pas le vouloir ou même ne pas pouvoir, stérilité), le racisme aussi (racisme envers une indienne venue d'une autre région mais considérée comme étrangère)... tout cela au nom des traditions plus moyennageuses. Nous sommes en 2016 et cela existe encore puisque ces histoires sont bien le reflet de la vie actuelle en Inde, ici c'est encore pire car étant donné que l'histoire se déroule dans un village, tout ce qui est modernité est laissé loin derrière et il est vraiment plus "facile" pour les hommes du village de garder enfermées leur femme. Une "femme instruite est une mauvaise épouse" (mal vu de lire, l'étrangère est une institutrice, elle est sans cesse harcelée), les femmes du village demande une télé mais les hommes sont réticents car ils ont peur qu'elles soient influencées (les femmes du village voisins après avoir acheté une télé se sont mises à porter des jeans).
    Au bout de 10 min, le ton est lancé, ça ne va pas être facile, effectivement j'ai eu du mal à certains moments, 2h d'injustice, 2h où tu as envie d'entrer dans le film et de venger ces femmes, on les voit se faire battre, violer, tromper, humilier, rabaisser, insulter... mais malgré cela, certaines sont des battantes et vont, tant que possible, essayer d'avoir leurs petits moments de liberté et dire "merde" à ces traditions, aux hommes qui les gardent en "prison", et ces moments dans le films sont une bouffée d'air frais (on se surprend à rire avec elles parce que oui il y a des petites scènes très drôles et des dialogues bien piquants), on respire puis retour à la réalité et on y replonge dans cette violence. Ces 4 personnages sont admirables.
    Je vais pas parler de la réalisation, qu'elle soit de qualité ou non, je crois là de tout façon on s'en fiche, le sujet est au dessous de tout, il est là pour nous montrer la réalité, ce qu'il se passe à l'époque actuelle. Les gens réagissaient pas mal dans la salle de ciné d'ailleurs. Il faut que le film soit vu par le plus de monde possible. Allez le voir c'est important. Parlez en autour de vous.
    A delà de tout cela, les actrices sont lumineuses et pleines de vie, elles sont vraiment à fond dans leur rôle, on s'y attachent dès le début et on leur doit toutes les émotions du film qui en ressortent.
    Bon sinon, impossible de passer à côté des scènes colorées, de musiques indiennes populaires que l'on connait bien mais sans que cela plombe trop le film car elles sont peu nombreuses et son intégrées de façon "logique" aux scènes qui vont avec.

    Allociné

    Pin It

    Tags Tags : , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :