• Le Coeur RégulierSouvent je fonctionne de cette manière : je vais au cinéma, je vois une bande annonce qui m'interpelle parce qu'elle est belle ou parce qu'elle annonce de dernier film d'un réalisateur que j'adore ou sur un thème qui me parle particulièrement. Ce fût le cas avec Le Coeur Régulier, Isabelle Carré au Japon, voilà c'est tout, rien de plus. Bon là il s'agit d'une actrice pas du réalisateur que je ne connais pas, j'aime beaucoup Isabelle Carré, certainement pour son aspect enfantin et naïf dans beaucoup de ses rôles au cinéma, pour sa petite voix ou encore son calme. Donc elle va au Japon pour découvrir la vie qu'a mené son frère, rencontrer les gens qui ont sorti ce dernier de la dépression. Mais, j'ai bien été déçue, le film aurait pu être très beau, apaisant et doux, le problème c'est que du début à la fin le thème de la dépression pèse tellement lourd sur ce film qu'au final et bien oui, c'est un film que j'ai trouvé déprimant. Même la fin qui est tout de même optimiste n'était pas suffisante pour me donner un peu envie de sourire et me dire, c'est super, elle a trouvé ce qu'elle cherchait, elle va bien et je suis contente pour elle... mais non à la fin je suis sortie de la salle de ciné avec un avis très mitigé.
    Visiblement le film est adapté d'un roman, je ne sais pas si l'adaptation lui est fidèle...
    Le film donne aussi l'impression d'être une succession de clichés...
    L'interprétation, je ne sais pas tellement quoi en penser, c'est froid, je n'avais pas envie de m'attacher aux personnages, même celui d'Alice (Isabelle Carré).
    Déçue au final!

    Fiche allociné

    Pin It

    votre commentaire
  • The RevenantJ'ai vu pas mal de films encore ces dernières semaines, j'ai pris beaucoup de retard dans l'écriture de mes articles, je ne sais pas trop où va le blog, parfois je pense l'arrêter et puis je n'y arrive pas, il me tiens trop à cœur. Alors puisque je n'ai pas le cœur à le fermer, je vais vous parlez (mes rares lecteurs discrets) de The Revenant que vous aussi avez certainement vu, impossible de ne pas en avoir entendu parlé, déjà parce que Leonardo DiCaprio, acteur principal de ce film surprenant à bien mérité son oscar!
    Le film est très prenant, une fois commencé, on reste scotché à son fauteuil, dès les premières minutes le ton est donné, le film sera très rythmé, violent, sale et surtout très surprenant. J'adore les histoires de ce type, surtout lorsqu'il y a une histoire de vengeance, c'est toujours pour moi :)  J'ai aimé surtout le fait qu'on nous montre comment l'homme peut réagir seul face à la nature et comment il peut réagir par instinct de survie.
    C'est terrible, c'était sale tout le temps, le sang qui sèche et qui reste, le froid qui vous glace et vous paralysie, l'eau et la boue qui vous empêche d'avant, cet hiver qui n'en fini jamais, les plaies qui ne cicatrises pas... le mot qui me vient en premier est "éprouvant". Oui c'est un film très éprouvant et Leonardo DiCaprio est parfait et Tom Hardy est très bon méchant.
    Parfois j'ai pensé à Terrence Malick pour les scènes où le personnages est perdu dans ses pensées, ailleurs, lorsqu'il est faible et que son esprit lui échappe, de même avec les superbes paysages qui permettent de faire coupure aux scènes plus rythmées.
    J'ai également pensé à Jeremiah Johnson qui lui aussi se retrouve seul face à la nature, l'hiver, mais bon lui avait choisi de s'isoler, le contexte est vraiment différent.

    fiche allociné

    Pin It

    votre commentaire
  • The AssassinJe passe pas mal de temps dans les salles de ciné en ce moment, ça dépend vraiment des sorties, parfois je peux ne pas y aller pendant 3 mois comme il y aller toutes les semaines voire 2 fois dans un week-end!
    J'ai pu voir The Assassin ce vendredi, le dernier film de Hou Hsiao Hsien, réalisateur très connu mais qui pour moi est presque inconnu, car je n'ai jamais eu vraiment l'occasion de voir ses oeuvres, donc je découvre au final seulement maintenant.
    En allant voir Assassin, ne vous attendez pas à voir un énième film de Wu xia pian comme Tigre et Dragon ou encore Hero, il y a bien des séquences qui pourrait en faire un film de ce genre mais au final on est assez loin de ça, c'est vraiment pas comme ça que je l'ai vu. Le film est assez particulier car il installe dès le début une ambiance de tristesse et de mélancolie, du fait de l'histoire et du passé des personnages, de leur destin, du contexte politique de l'époque aussi. Pour cela, on y voit une succession de superbes tableau (les palais luxueux, la nature immense) mais bien au delà du tableau, car ils font ressortir toutes les émotions et font partie intégrante de l'histoire, une sorte de personnage principal. J'ai trouvé effectivement le film très triste et mélancolique, superbe, et surtout un sentiment d'apaisement, ce qui fait que je n'ai pas vu passé les 1h45 min de film. La toute dernière séquence est très belle et j'ai adoré la fin, je voulais tellement que ça se termine ainsi!
    L'héroïne est peu bavarde, l'actrice joue bien et malgré une certaine froideur (alors qu'elle montre vite ses faiblesse et dévoile ses sentiments) la rend attachante, ce qui m'a surprise. Vraiment j'avais peur de me retrouver devant un film sans émotion, froid car trop à la recherche de l'esthétisme parfait, heureusement ça n'a pas été le cas. J'ai beaucoup aimé ce beau spectacle! La seule qui m'a gêné c'est la complexité du scénario, pour moi qui ne connaît pas du tout la situation politique de l'époque, j'ai trouvé que ce n'est vraiment pas simple à comprendre.

    Fiche Allociné

     

    Pin It

    votre commentaire
  • un jour avec, un jour sansBon voilà, j'ai encore craqué, je suis allée voir récemment le dernier film de Hong Sang Soo, chaque année je me dis, non je me déplace plus au ciné pour voir un film de Hong Sang Soo, c'est toujours pareil, une histoire d'amour simple mais en fait trop compliquée (si, si), du soju (beaucoup, énormément) et au moins un personnage dans le métier du cinéma. Voilà. Bien, quelle surprise, aucun thème n'y manque et surprise, j'ai aimé comme toujours! Mais que dire, pas grand chose, je vais voir un film de Hong Sang Soo, je souris beaucoup parce que les personnages font "vrais", qu'ils vraiment imparfaits, plein de défauts, les dialogues sont souvent drôles (beaucoup de blabla, mais ça m'amuse beaucoup) et les réaction tout à fait naturelles (sous une bonne dose de soju). Le film est séparé en 2, c'est pas la première que Hong Sang Soo utilise ce procédé, ça fonctionne toujours bien, une histoire mais qui ne se déroule pas pareil et se termine différemment (d'où le un jour avec, un jour sans) du fait du comportement du personnage principal (le réalisateur). Bref, comme d'habitude j'ai trouvé ça amusant et je suppose que le prochain j'irai le voir quand même. Les films de Hong Sang Soo sont pour moi assez irrésistibles :)
    (et puis c'est toujours amusant de voir toujours les mêmes types de génériques et de musique utilisées, car dès les premières secondes on se dit, c'est un film de Hong Sang Soo!).

    Fiche allociné

    Pin It

    votre commentaire
  • An - Les délices de TokyoIl y a quelques semaines de cela, je suis allée voir au cinéma le dernier film de Kawase Naomi, An Les Délices de Tokyo, pourtant je ne voulais plus voir les films de cette réalisatrice à cause du précédant Still Life (voir l'article) mais je suis faible j'ai craqué et pour cause, son dernier film parle de .... dorayaki, dès qu'il s'agit de pâtisserie japonaise, tout particulièrement celle fourrée à l'anko (pâte de haricots azuki sucrée) je deviens vraiment faible ... hum. Ca aurait été dommage d'ignorer la performance de la grande Kiki Kirin, qui incarne une vieille dame au passé douloureux et qui n'a que pour rêve de travailler dans une boutique qui fait et vend des dorayaki, même à 78 ans ont a toujours des rêves! Ca aurait été dommage aussi d'ignorer les dorayaki, Kiki Kirin qui parle aux azuki, qui tient tête au vendeur pour qu'il l'embauche, son amitié naissante avec lui qui a un passé tout aussi douloureux, ces petites larmes aux coins des yeux, cette lycéenne délaissée par sa "mère" qui se lie d'amitié avec ces deux derniers et ces dialogues très drôles et cette douceur qui s'en dégage. J'avoue, j'ai adoré, j'ai été très émue, c'était beau, c'était doux et réconfortant comme un dorayaki. Et puis je pense que ce film est vraiment le plus accessible de Kawase Naomi, je conseillerais même aux plus curieux de le voir en famille.

    Fiche allociné

    Pin It

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique