• It FollowsJ'ai vu It Follows au cinéma il y a 2 semaines et j'étais très impatiente de vous en parler. Alors, déjà, je ne vais quasiment jamais voir de film d'horreur au cinéma mais en ce moment mes envies ciné fonctionne en voyant une bande annonce au ciné et du coup, j'ai toujours envie d'en voir un nouveau! J'y suis allée avec ma sœur, parce que je suis vraiment une trouillarde (ça tombe bien, elle avait envie de le découvrir aussi ce film).
    C'est pas un film d'horreur qui ressemble à ceux que j'ai pu voir, il était différent à plusieurs niveaux : une esthétique hyper soignée et la musique tantôt planante, tantôt stressante (en fonction de la scène) sont un des atouts majeurs de ce film qui d'ailleurs en font un film à la fois d'horreur et de cinéma indépendant. Le casting, inconnu pour moi, parfait, rien à redire, l'actrice principale était superbe et n'a jamais surjoué une seule fois. Ensuite, on a l'impression d'être perdu dans un film intemporel, parce que au début on peut penser qu'il se situe à l'époque actuelle (indice voitures récentes) mais dans les maisons des objets appartenant à des décennies passées (poste de tv par exemple) et puis sommes nous en été, au printemps, en automne? (la scène où les deux sœurs marchent ensemble dan la rue, l'une portant un manteau et col roulé, l'autre étant en short... puis après la plage??? ...). J'aime bien ce détail, ça m'a un peu perturbée au début mais ça m'a bien plu!
    Sinon niveau degré de frisson, j'ai eu peur, vraiment très peur car je bloquais ma respiration et j’agrippais mon siège, puis j'ai sursauté plein de fois (parfois pour rien haha).
    Je suis contente en tout cas de voir un film qui aurait pu devenir un teen movie d'horreur banal et qui en a finalement détourné tous les codes (même s'il garde certains stéréotypes au niveau des personnages : la jeune fille blonde naïve, le meilleur ami amoureux rejeté par son amie, etc).
    Contrairement à ce que certains articles sur le net laissent penser, le film n'est pas gore, la scène du début est un peu violente mais c'est bien la seule car toutes les scènes reposent vraiment sur une terreur psychologique et ça fonctionne terriblement bien! (Et je vois pas non plus en quoi on le classe dans le genre film de zombie... pour moi, rien à voir!).
    En fait, le réalisateur à adapté un cauchemar qu'il faisait régulièrement enfant : celui d'être suivi par une chose sans savoir quoi... rien que ça c'est déjà très mystérieux et effrayant, je pense qu'on l'a tous ressenti au moins une fois dans notre vie... Quant à moi j'ai une petite idée de ce que représente ces choses dans le film, je pense que chacun y aura sa propre interprétation, y compris pour la scène finale.
    Bref, It Follows est un excellent film d'horreur, très beau grâce à une esthétique très soignée et une musique planante et angoisse quand il le faut, un film qui pourrait être sorti d'une autre époque et un casting parfait. Coup de coeur de ce début 2015!

     

    Pin It

    votre commentaire
  • A girl walks home alone at nightCette semaine je suis allée voir un film bien curieux dont la bande annonce m'avait beaucoup intriguée au cinéma (en ce moment il semblerait d'ailleurs que je fonctionne par coup de coeur de bande annonce). Du coup je m'étais un peu renseignée sur le film en question et l'histoire me plaisait, le fait que ce soit aussi un petit ovni, tourné par une iranienne (mais aux Etats-Unis, parce que ça n'aurais pas été possible sinon) en noir et blanc, en langue iranienne, avec des acteurs inconnus par chez nous, une toute première réalisation et puis puis .... j'adore les premières réalisation si mystérieuses.
    Et alors, ça valait le coup? oh que oui! j'ai beaucoup aimé, l'ambiance que j'avais imaginée, poétique, mystérieuse, un peu WTF même parfois, sombre et un drôle à la fois, était là. Cette femme vampire coiffée d'un chador qui arpente les rue de la fictive "Bad City" la nuit qui tue et se nourrir des mauvais homme était sublime. Elle avait vraiment un aspect d'ombre, de fantôme avec son voile noir et parfois super héro quand son voile prend l'apparence d'une cape avec le vent (la scène avec le skate board). Elle parle peu, on ne sait rien de sa vie passée, ni de son présent. Puis il y a un cet homme dont elle va tomber amoureuse.
    Le film n'aurait pas été pareil en couleur, il fallait absolument qu'il soit en noir et blanc, la plupart des scènes étant de nuit, ça renforce cette ambiance poétique, parfois triste, parfois sombre et surtout mystérieuse. La musique est omniprésente, il y a peu de scène sans musique, la musique qu'écoute les personnages toujours, plutôt qu'une musique de fond, des chansons iraniennes ou occidentales, classiques ou modernes...
    Est-ce que la réalisatrice a voulu faire passait un message vis à vis de la condition des femmes dans son pays avec ce vampire qui semble ne s'attaquer qu'aux mauvais hommes? mystère, chacun sera libre d'y faire sa propre interprétation.
    En tout cas c'est chouette premier film que Ana Lily Amirpour nous a sorti là et puis l'actrice principale est parfaite! (le chat aussi!).

    Fiche film allociné.


     

    Pin It

    votre commentaire
  • A Hard DayEt voilà, mon premier film de 2015 est un film coréen! Je découvre en même temps un nouveau réalisateur et ce film me confirme que depuis un petit moment, notamment au vu des deux derniers films que j'ai pu voir fin 2014 : A Girl at my girl et A Capella, des films loin des polar noirs et très violents qu'on a l'habitude de voir, je pense par exemple à The Chaser, des films qui commençaient à tourner en rond (The Chaser est cependant excellent). Bon, la violent est toujours bien là mais pas la même, moins exacerbée, on ne voit pas que ça. A Hard Day se démarque des autres pour son humour noir (présent aussi dans les polar par petites touches) présent tout au long du film et qui ne se prend pas au sérieux (il y a vraiment des scènes invraisemblables tout de même). On ne s'ennuie pas, les rebondissements s'enchaînent et ce film qui se veux drôle et surprenant, avec une certaine tension, nous le montre bien et c'est plutôt réussi de ce côté là. Comme dans The Chaser, le personnage principal à qui arrive tous ces ennuis à répétitions, est du genre anti-héro, c'est un flic corrompu et malhonnête. Mais on l'aime bien quand même ce personnage, même si on se dit "bien fait", on se dit d'un autre côté "le pauvre" :) Sinon j'avais déjà pu voir l'acteur principal dans Haewon et les hommes de Hong Sang Soo, cet acteur se reconnaît facilement à cause de sa grosse voix^^.
    Ce film m'a donc amusée, même si c'est pas le meilleur film coréen que j'ai pu voir, il débute bien mon année ciné 2015.

    Fiche allociné

     

    Pin It

    votre commentaire
  • WhiplashLorsque j'ai vu la bande annonce au cinéma, je me suis dis, ce film là, je veux le voir parce que même dans cette bande annonce on ressentait déjà toute la tension qui est bien présente tout au long du film. Je ne connais si le personnages principal qui incarne le jeune Andrew, ni le réalisateur, je n'ai jamais vu son 1er film. Mais je connaissais bien sûr J.K. Simmons vu dans pas mal d'autres films et séries tv mais toujours pour le moment dans des petits rôles ou secondaires. Que ce soit le rôle du prof ignoble dans sa méthode d'enseigner (à côté Chiaki Shinichi, pour les connaisseur de Nodame Cantabile, est un ange^^) ou l'élève prêt à accepter les pires humiliations pour arriver au sommet, les acteurs sont vraiment à fond et on le ressent tellement bien! On entre rapidement dans ce film très prenant au suspense et à la tension permanente qui ne faibli jamais et ne nous laisse que rarement souffler, en même temps que ses personnages. Les séquences longues de duels à la batterie prof/élève sont mémorables, en particulier la scène final qu'on ne risque pas d'oublier. Le film est dur, on a mal pour l'élève qui choisi cependant d'endurer cet enseignement impossible et de supporter un prof aussi violent et thyranique mais c'est là que vient sa force car chacun tient tête à l'autre ce qui nous permet ces duels de fous. L'élève travaille dur pour y arriver, sans relâche, chaque jour, chaque minute et décide de s'y consacrer pleinement, entrainement acharné et évolution logique avec tout ce travail fourni. Bref, on salue sa performance, le personnages et l'acteur, les acteurs. Merci Damien Chazelle, c'était mon dernier film de 2014 puisque je l'ai vu le 29/12 et c'est ce qui s'appelle terminer cette année de cinéma en beauté! La combinaison parfaite du cinéma et de la musique (jazz en plus, un bonheur).

    Fiche film allociné

     

    Pin It

    votre commentaire
  • The Hobbit : La bataille des cinq armées

    La fin de l'année 2014 a été plutôt belle en matière de cinéma je trouve et les deux derniers que j'ai vu, dont le dernier volet du Hobbit de Peter Jackson m'a énormément plu. J'ai choisis de le voir, comme les précédents, en 2D parce que pour moi un bon film n'a pas besoin de la 3D. The hobbit n'en n'avait effectivement pas besoin, il était suffisamment impression comme ça. Ce fût mon préféré des 3 volets, parce qu'il était plus sombre, parce que je l'ai trouvé plus dynamique et passionnant, parce qu'il rapproche aussi le plus de l'univers du Seigneur des anneaux que j'aime tant. Ce 3ème et dernier volet ne perd pas pour autant son humour qui plaît tant et les personnages principaux sont toujours aussi attachants et sympathiques et les elfes avec cette histoire d'amour impossible m'ont paru carrément sympa alors que je n'aime pas vraiment ces créatures que je trouve sans émotion, alors que là c'était tout le contraire. Bon, sinon les orques restent toujours des orques, repoussants et .... repoussants. Bref, un beau spectacle qui m'a émerveillée :)

    Articles précédents :
    The Hobbit : Un voyage inattendu
    The Hobbit : La désolation de smaug

    Pin It

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique