• 1 an d'alimentation végétalienne : bilan

    Et voilà, bientôt 1 an, dans quelques semaines, que je me suis tournée vers l'alimentation végétalienne mais aussi un mode de plus en plus vegan, dès que j'en ai l'occasion, au quotidien.

    En bref, j'ai commencé un peu à l'envers au final, en bannissant les cosmétiques testés sur les animaux et en les remplaçants par des non testés et labellisés biologiques, en étendant également aux produits d'entretiens non testés et écologiques. Le déclic s'est produit mi 2012, puis début 2013 j'ai supprimé la viande et octobre 2013 le poisson et crustacés (sans oublier les bonbons faits à partir de gélatine animale bien sûr). Le végétarisme aura finalement été une période courte que je définirais comme transitoire puisque 3 mois plus tard, soit janvier 2014 j'ai opté pour le régime alimentaire végétalien excluant tout forme de produit animal aussi bien la chaire animale que les produits issus des animaux en conservant à petites doses et bio uniquement le miel (donc j'ai bannis les laitages et les oeufs). Maintenant le miel est devenu vraiment très rare dans mon mode alimentaire que j'ai choisi car j'ai trouvé des substituts plutôt intéressant pour mes pâtisseries (sirop d'érable, sirop d'agave...). J'essaie d'aller de plus en plus vers le veganisme, c'est à dire refuser tout type d'exploitation animale dans la vie et pas seulement dans mon alimentation (quand une paire de chaussure en cuir est fichue je la remplace par une paire de chaussure en synthètique, idem pour la laine, la soie ou encore essayer de se soigner au huiles essentielles avant de passer par la case médicaments...).

    Durant cette première année d'alimentation végétalienne, il y a eu beaucoup de positifs mais aussi beaucoup de négatifs sur ma santé. Je suis une personne fragile à la base et mon corps ne s'est pas très bien adapté, il a mis beaucoup de temps à s'y habituer et je suis passée par plusieurs phases assez difficiles. Cependant mes convictions font que je n'ai jamais baissé les bras et que je refuserai toujours la souffrance animale.

    Je vais déjà vous parler un peu des points négatifs et on finira par le positif, c'est mieux je pense. Donc les 3 premiers mois se sont super bien passés, je me suis découvert une petite passion pour la cuisine et la pâtisserie alors qu'avant je détestais ça car c'était pour moi une perte de temps et je sautais régulièrement des repas. Depuis que je suis végétalienne je loupe très très rarement des repas et j'adore cuisiner et faire des gâteaux. J'ai pris plaisir à découvrir de nouveaux aliments, ingrédients, substituts et enfin ne plus être "difficile". Mais mon budget nourriture a augmenté, sachant que j'ai un petit salaire c'est pas évident, puis je me suis sentie mal de jour en jour (ventre gonflé chaque jour, douleurs abdo, mal dans ma peau) et petit à petit j'ai fini par trouver un coupable : le gluten. J'ai réduis à 80 voire 90% ma consommation d'aliments contenant du gluten et mon ventre a dégonflé, les douleurs ont disparu! Mais du coup j'ai dû revoir toute mon alimentation à cause de cette petite intolérance que j'ai développé, serais-ce à cause de ma nouvelle alimentation? en tout cas avant je n'avais jamais eu de problème avec le gluten. Je pense que manger sans gluten est un exercice encore plus difficile (et couteux) que de manger végétalien!

    Thé Tout va bien!

    Sinon et bien j'ai fais ce qu'il ne fallait pas faire aussi, ça c'est entièrement de ma faute, j'ai commencé a devenir végétalienne en ayant une carence en fer, j'aurais du la soigner avant, finalement j'ai du faire une cure quelques mois après de Floradix ne supportant plus le tardyferon que j'avais l'habitude de prendre avant (j'ai toujours été carencée, quelque soit mon alimentation je précise). Donc : perte de cheveux, acné, peau toujours plus sèche, froid tout le temps, fatigue extrème, irritabilité... Je dois refaire une prise de sang en janvier pour faire le point avec mon Médecin qui me suit plutôt bien . La aussi j'ai du recadrer à nouveau mon alimentation et réduire ma consommation de thé (le lait de soja a remplacé le matin le thé)! J'ai eu également une légère carence en calcium et j'ai également recadré mon alimentation, sans prendre de complément car mon Médecin m'a dit que mon calcium pourrait remonter facilement (augmenter la consommation de légumes à feuilles par exemple, de sésame, de soja...). Donc j'ai mis 1 an à trouver un bon équilibre, les aliments qui me conviennent et c'était vraiment pas facile, à tel point que la nourriture est devenu mon principal sujet de conversation, ma principale préoccupation.

    Sinon, à la cantine du travail c'est pas facile, entre les réflexions des collègues et les soupirs d'agacements des serveurs/cuisiniers, ça coupe un peu l'appétit à chaque repas mais je mange et je leur ferais pas ce plaisir de ne plus venir manger au self :) Les gens ne sont pas très compréhensifs en général, intolérants et sont parfois blessants. A force d'entendre les mêmes critiques je ne sais même plus quoi répondre.

    Enfin, les sorties au resto ça allait en étant végétalienne mais lorsque j'ai commencé à réduire le gluten, c'est maintenant un exercice assez difficile. Avoir peur de déranger, s'excuser auprès des gens,... c'est fatiguant. Mais je ne désespère pas car à Nancy j'ai trouvé quelques restos où je peux manger (des restos de cuisines asiatiques ou orientales principalement où les serveurs, patrons sont compréhensifs ce qui est rassurant).

    Voilà pour les points négatifs, je vous rassure il y beaucoup de positif, je veux juste montrer que tout le monde ne réagit pas aussi bien à ce type d'alimentation et que chacun est différent voilà tout.

    Tarte salée sans gluten Cupcake tofu soyeu chocolat sans gluten

    Le premier point positif, j'en ai parlé un peu dans les points négatifs c'est la découverte de nouveaux aliments, saveurs, ingrédients, l'envie de cuisiner et de faire de la pâtisserie, de partager mes découvertes et d'en parler. (Je ferai un article spécial avec mes blogs/sites préférés de recettes végé et sans gluten prochainement, en attendant vous pouvez allez voir Lili's vegan kichen et Vegemiam). C'est fou à quel point j'étais difficile avant, j'ai l'impression qu'au final je ne mangeais pas grand chose (enfin toujours la même chose). Je teste maintenant sans cesse de nouvelles recettes, je suis fière quand je réussi un gâteau sans gluten et sans œuf/lait/beurre qui tient bien :p et surtout quand on me dit "c'est super bon"! Le fait que ma sœur soit aussi végétalienne m'a beaucoup aidé, on s'aide beaucoup et nos parents sont très compréhensifs et tolérants, ils cuisinent vegan pour nous et font attention au gluten en plus pour moi. D'ailleurs mon père à passé tout un après midi à chercher des recettes pour composer le menu de noël! C'est vraiment encourageant et ça motive d'être bien entouré par sa famille. J'ai peu d'amis mais le peu que j'ai m'ont dis que c'était bon quand j'ai cuisiné pour eux, certains m'ont demandé la recette et d'autre accepte accepte avec plaisir une invitation à diner chez moi (L... si tu passes par là, ne t'inquiète pas tu auras du gâteau la prochaine fois!). Lorsque j'ai fais mon premier ochaji en juin (repas + cérémonie de thé) on a tous mangé végétalien pour que je puisse participer, j'étais gênée au début mais elles ont tellement insisté, ça motive encore plus. Au final, les gens tolérants, compréhensifs, curieux, sont ceux que je connais, ma famille et mes amis et c'est le plus important!

    L'autre point positif c'est mon envie d'aller plus loin, c'est à dire étendre le végétalisme au quotidien : les vêtements, la feutrine que j'achète maintenant en fibres synthétiques et non en laine, me soigner dans la mesure du possible avec les huiles essentielles, utiliser des cosmétiques non testés sur les animaux y compris les produits d'entretiens! J'ai même trouvé un baume vegan pour les tattoo :-)) Ce n'est pas facile, ça demande du temps et il faut bien le dire, de l'argent, mais petit à petit tous ces efforts au quotidien sont encourageants!

    Brioches feutrine en cours Baume greenskin tattoo

    Je veux aussi m'engager auprès d'associations, j'ai adhéré à L214 qui milite pour le droit des animaux et je suis adhérente également de l'Association Végétarienne de France. Il y a beaucoup d'associations comme la PETA, La Fondation Brigitte Bardot, VegLorraineOne Voice auxquelles ont peu s'engager. Si vous ne pouvez pas vous engagez financièrement, n'hésitez pas à relayer les informations sur les réseaux sociaux ou signez les pétitions. L214 est très active, dernièrement grâce à cette association le scandale des poussins broyés ou encore des conditions atroces d'élevages de poules en batteries a été dévoilé! J'aimerais faire encore plus, si chacun faisait un peu chaque jour, ça aiderait beaucoup.

    Sinon j'ai souvent des discussions intéressantes avec des gens suffisamment ouverts pour écouter sans faire des réflexions et critiques méchantes, c'est vraiment intéressant et parfois surprenant.

    Enfin, je pense avoir trouvé un assez bon équilibre après plusieurs recadrage dans mon alimentation, je me sens mieux même s'il y a encore des hauts et des bas, c'est normal je sais que tout ne peux pas être parfait mais que je peux faire du mieux que je peux.

    Pin It

    Tags Tags : , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Dimanche 14 Décembre 2014 à 13:28

    Super intéressant ^^

    Je me retrouve beaucoup dans ce que tu dis, bien que je n'envisage pas le véganisme pour l'heure. Le Floradix est-il disponible sans ordonnance ? Je ne supporte pas très très bien le Tardyféron non plus... Et je ne suis pas aidée par mon médecin, pour qui la solution est de ne pas être végétarienne...

    Pour ce qui est des remarques insultantes, boârf hein, tu ne vis pas pour ces gens. Sur le net comme dans des guides papier, il y a tout un arsenal de réponses bien senties pour ce genre de situations, mais j'avoue les dégainer assez peu. Si la personne en face de moi est bouchée, inutile de chercher à faire quoi que ce soit. Pour ma part, je m'y suis mise environ 2/3 ans après que des personnes végétariennes m'ont expliqué la démarche, le quotidien, etc.
    Seule exception : la famille, plus difficile de l'envoyer balader ou de la rassurer. Tu as de la chance d'en avoir une compréhensive (une sœur vegan, trop cool !).

    Là où c'est plus dur, ce sont les médicaments. Je n'aime pas jouer aux médecins et ne suis pas très auto-médication, et pourtant, l'industrie pharmaceutique est bien la plus cruelle envers les animaux. Je note en revanche le nom de ton baume pour le soin du tatouage, même si pour l'instant, j'applique une bête crème hydratante (non testée sur les animaux).

    Bonne continuation à toi, je suis ravie pour ta nouvelle ouverture culinaire ^^

    2
    Dimanche 14 Décembre 2014 à 14:01

    Merci pour ton commentaire, ça fait plaisir de pouvoir échanger sur un tel sujet :) C'est clair qu'avoir une soeur vegan c'est trop cool et ça aide beaucoup, on est devenue végétaliennes à peu près à la même époque. C'est bien d'avoir du soutien et comme tu le dis, les remarques des autres, il faut que j'essaie de ne plus faire attention, je n'aime pas me disputer avec les gens...  C'est vrai que ce n'est pas facile si ta famille n'est pas trop dans le "truc".

    Pareil pour l'auto-médication, les huiles essentielles c'est vraiment de la prévention quand je sens que je couve un petit rhume qui va arriver, mais une fois qu'il est installé je passe par la case médecin. La crème Greenskin je l'ai acheté sur le net, il est commercialisé par Mikki Bold héhé!!! ^^ Il est vegan et contient aussi des ingrédients bio. http://mikkibold.bigcartel.com/

    Pour le Floradix, tu le trouvera en sirop ou comprimés (ce que j'ai pris, environ 11h les 80 comprimés, soit 3 mois de traitement). Tu le trouves la plupart du temps dans les biocoop et autres supermachés bio ou même certaines pharmacies/parapharmacies. Ce qui est bien c'est que le Floradix est sans gluten et convient aux végéta*iens.

     

    3
    Mardi 16 Décembre 2014 à 21:47
    Clumsybaby
    Bravo pour cette année de végétalisme ! C'était intéressant de lire ton expérience. Comme pour tout, le soutien de l'entourage, ça aide beaucoup.
    4
    Mercredi 17 Décembre 2014 à 19:33

    Merci pour ton commentaire, oui le soutien m'aide beaucoup je me sens pas seule dans cette superbe aventure^^

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :