• L214Bonjour (attention pavé, j'ai envie de parler, un peu, beaucoup...de façon pas du tout structurée d'ailleurs car cet article est spontané^^), je publie avec beaucoup de retard mon 1er article 2018 alors que nous sommes déjà mi-février! Je publie rarement des articles sur mes lectures car honnêtement je lis vraiment très peu, j'ai vraiment beaucoup de mal à me concentrer sur un livre et le terminer, il faut que le sujet me passionne énormément.
    Pour ceux et celles qui me suivent depuis un certain temps sur les réseaux sociaux vous savez certainement que je suis végane depuis 4 ans, j'avais déjà lu un livre sur le sujet du véganisme (et que je vous recommande de tout coeur si vous débutez) "Yes Vegan" de Catherine Helayel. J'ai beaucoup appris en lisant cet ouvrage, alors que je pensais avoir fait le tour du sujet mais non il y avait des choses (terribles malheureusement que j'ignorais encore) et je sais que je suis loin de tout savoir sur le sujet et je dois continuer à m'informer, que ce soit pour moi, mais aussi pour les personnes que je côtoie au quotidien, parce qu'on me pose des questions sur le véganisme et que parfois... je ne connais pas la réponse ou je ne sais pas très bien argumenter ! Le partage de l'information est vraiment primordial pour sensibiliser les gens au véganisme.


    Donc voilà, le livre (biographique) L214 : Une Voix Pour Les Animaux écrit par Jean-Baptiste Del Amo est sorti l'année dernière aux éditions Arthaux que j'ai acheté au Festival International de Géographie de Saint-Dié-Des-Vosges qui était justement sur le thème "Territoires humains, mondes animaux" (Pays invité d'honneur : Afrique du Sud) et forcément la question du véganisme a été abordée. A cette occasion, plusieurs tables rondes et conférences ont été organisées, j'ai assisté à la conférence sur la question "Faut-il manger des animaux? Géographie de la controverse sur l'élevage" animée par Elsa Delanoue (Doctorante à l'Université de Rennes 2) qui nous a montré avec de bons arguments que la réponse est NON. Ensuite je me suis baladée au salon de la gastronomie et a pars des merveilleuse pâtes de fruits artisanales que j'ai acheté (et dévoré) je me suis vite enfuie tellement le nombres de stands de souffrance animale étaient présents (autrement dit fromages et saucissons...vive les produits de territoire bien sûr). Je me suis baladée un peu partout en fait (le salon de la BD est super chouette d'ailleurs!), j'ai un peu redécouvert Saint-Dié (très jolie et agréable ville mais rien à manger de végane malheureusement, RIEN DU TOUT). Passons c'est une autre histoire...

    J'y viens, oui voilà enfin, j'arrive au salon du livre, je trouve enfin le Saint-Graal, le livre sur L214 de Jean Baptiste Del Amo (et juste à côté Richard Borhinger en personne, en vrai OUI, qui dédicace son bouquin!). Bref, j'achète le bouquin c'est vendredi. Il fait super chaud pour un mois d'octobre! Mais demain c'est la conférence avec Brigitte Gothière, oui oui! Je l'avais déjà vue à Metz d'ailleurs (me souvient plus du nom de l'évènement). Donc le samedi il pleut, il fait froid mais j'y vais, j'ai réussi à convaincre mes parents de l'écouter (tableau ronde "Les Animaux, citoyens!") et tous les trois on y va, il y a du monde, on est même pas surs d'avoir une place et de rentrer, finalement si ouf. Le débat fût très intéressant, pas comme à la TV où on se moque du véganisme, où on ne laisse jamais parler les intervenants, là c'était différent et j'ai appris plein de choses sur des sujets parfois peu abordés comme l'exploitation animale dans l'histoire. Les autres intervenants présents étaient Eric Baratay, historien (interventions super intéressantes pour remonter aux origines de l'exploitation animale et mieux comprendre celle d'aujourd'hui, conférence animée par Gilles Fumey. A la fin, Brigitte Gothière propose d'écrire un petit mot dans le livre de Jean-Baptiste Del Amo (sur la préface du livre écrire dont elle est l'auteure), super contente j'ai pu discuter un peu avec elle, échanger sur le sujet, poser des questions, mes parents aussi d'ailleurs, chouette rencontre et très intéressante. Malgré qu'elle soit très demandée et très occupée, elles nous a accordé un peu de son temps, Milles merci!
    Je vous invite à aller faire un petit tour sur le site de L214 où vous apprendrez tout ce qu'il faut savoir, je ne vais pas détailler ici car c'est tellement vaste. Vous pouvez également adhérer à l'association et/ou faire un don. Vous pouvez aussi signer des pétitions, devenir bénévole et participer à des actions dans la rue pour sensibiliser le public à la cause animale (il y a un agenda des événements).


    Mais ... je me suis tellement perdue dans mes histoires que j'ai oublié de vous parler du livre de Jean-Baptiste Del Amo ! Parlons-en. J'ai mis du temps à le lire, déjà il est assez conséquent et surtout il est très détaillé, c'est souvent très dur mais c'est la triste réalité. On voit que l'auteur a fait beaucoup beaucoup de recherches, tout est parfaitement bien documenté, argumenté, chaque information à sa source, c'est passionnant parce qu'on découvre la naissance de l'association mais aussi avant, la rencontre des fondateurs et toutes les personnes ont fait et font un merveilleux travail pour cette association. C'est tellement vaste en fait, je ne me rendais pas bien compte du réseaux immense que cette association représentait partout en France, le travail immense que chaque personne fournissait au quotidien. Il y ensuite tout un chapitre consacré aux enquêtes sur les abattoirs et qui ont eu une très grande portée médiatique, c'est là qu'il faut s'accrocher car tout est détaillé (le contenu de ces vidéos dans les abattoirs, les actes de cruautés expliqués en détail, les témoignages des lanceurs d'alertes, les procès, etc...) et parfois c'est tellement rageant! On nous explique par exemple quelles sont les méthodes d'étourdissement, le procédé, comment vérifier qu'un animal est complètement inconscient avant la mise à mort, et comment cela est rarement respecté (autrement dit, l'animal est encore conscient quand il est tué). Beaucoup d'études scientifiques sont utilisées dans ce livre également et ces études sont irréfutables (la douleur par exemple, le stress et la peur que ressent un animal...), des sondages également, des statistiques, des textes de lois, des études comparatives avec d'autres pays... En fait chaque paragraphe est argumenté comme cela mais sans que ce soit compliqué à lire, au contraire c'est très intéressant! J'ai appris une fois de plus beaucoup de choses dont j'ignorais (sur la méthode de "tri" des lapins par exemple, certaines lois ou études scientifiques, ou comment cela se passe hors France). Je crois que je ne vais pas trop m'étaler encore plus sur le sujet, le mieux est que vous le lisez! Le sujet est passionnant et bien écrit, bien documenté et facile à comprendre, le sujet est dur évidemment mais le lire m'a beaucoup aidée à comprendre ce qui était encore un peu flou pour moi. Merci Jean-Baptiste Del Amo et merci L214.

    Cette année je fête mes 4 ans de véganisme, youpi! Et vous ? Vous commencez quand ? C'est facile, lancez-vous!

    Liens :
    [Livre] L214 : Une Voix Pour Les Animaux
    [Livre] Yes Vegan!
    [Avis] Yes Vegan!
    [Site] L214
    [Site] Festival International de Géographie
    [Thèse] Elsa Delanoue

    Pin It

    votre commentaire
  • Marché de noel Obernai 2017Lors de ma petite semaine de congés, j'en ai profité pour aller me balader en famille au marché de noël de Obernai, mon village préféré d'Alsace! Obernai est une toute petite ville mais elle est tellement jolie et agréable, quelque soit la saison, que c'est toujours un plaisir de s'y promener. Et puis en tant que végane, je suis plus que ravie des quelques restaurants et salons de thés qui proposent des options végétaliennes :-)
    Je suis un peu lassée des marchés de noël parce que les grandes et moyennes villes proposent généralement un marché avec des stands qui sont à l'opposé de ce que j'aime : l'artisanat! Il faut vraiment se rendre dans les petites villes (et encore!) et les villages pour trouver des marchés uniquement fait d'artisanat, c'est le cas de Obernai et ça fait tellement plaisir de voir ça. Bien sûr, il y a comme partout beaucoup de stands de nourriture mais on retrouve plus de la moitié des stands d'artisanat (bijoux, couture, céramique, etc) pour le plaisir des yeux et puis se balader tranquillement, échanger quelques mots avec les artisans, malgré le froid, puis boire un nectar de myrtilles chaud ou un vin chaud, manger un bretzel... tout ce que j'aime.
    Cette année, la ville invitée d'honneur du marché de noël de Obernai était La Seyne sur mer, et donc une partie du marché lui était consacré, ainsi qu'une petite expo sur la vie en Provence (vieux jouets, vêtements traditionnels, représentation d'un repas, etc).
    Nous avons également visité une exposition de crèches à l'église, en céramique, en bois, géante, miniature, de poche, ... et sans utilisation de vrai animaux (merci!).
    Nous nous sommes arrêtés (mais oui, passage incontournable!) à la boulangerie/pâtisserie/salon de thé L'Eden Libre de Gluten (2 Rue Dietrich, 67210 Obernai) pour nous réchauffer un peu et c'est toujours aussi douillet, j'ai pu boire le meilleur chocolat chaud de ma vie (fait avec du lait d'amandes et du vrai chocolat noir fondu!) dans une tasse bien remplie, il était doux, sucré et réconfortant à souhait, avec un peu de vanille et c'était parfait. J'ai dégusté un délicieux muffin coco-chocolat qui m'a immédiatement fait pensé aux rochers coco dont je suis fan! Je suis repartie avec du pain aux fruits secs et un paquets de rocher coco chocolat pour plus tard (d'ailleurs on a tout mangé!).
    On a enfin terminé notre promenade par une boulangerie pâtisserie bio Thierry Schwartz (7 rue du Marché, 67210 Obernai) pour acheter des bretzels aux graines (miam miam) et le gérant nous a offert une dégustation de vin chaud bio (du vin de qualité), après quelques échanges nous avons appris qu'il vendait aussi du pain sans gluten et des sandwichs véganes !
    Et puis c'est là que s'achète notre balade, dans la nuit avec les belles illuminations de la ville.
    Obernai, je t'adore et je reviendrai!
    A bientôt!

    Lire la suite...

    Pin It

    votre commentaire
  • Chouette découverte lors du weekend dernier passé à Paris, un petit resto/snack dans le quartier du Veggie Town (9 et 10ème arrondissement) du nom de Laélo. J'y suis allée avec une amie, on avait un peu de temps, plus que prévu, et on s'est dit qu'on allait se promener dans ce quartier avec pleins de bonnes adresses véganes et véganes friendly, puis on a eu un petit coup de coeur pour Laélo, tellement qu'on y est retournée le dimanche matin avant la suite de notre programme. Pour l'instant nous n'avons testé que le sucré mais quand on sera de nouveau de passage à Paris, on testera les plats salés car tout avait l'air bien appétissant ^^

    Il faisait tellement beau pour un mois d'octobre qu'en fin d'après-midi on a pu prendre notre petit goûter en terrasse (il y quelques tables devant le resto) et c'était bien agréable.
    Le lendemain on a pris le petit déjeuner (avant le suivant prévu, oui quel appétit) à l'intérieur, c'était calme le dimanche matin à l'ouverture, confortable et encore une fois on s'est régalées.
    A l'intérieur c'est super joli, les couleurs sont douces, il y a des coussins partout et des oiseaux sur les murs. Il y a un choix énorme de pâtisseries toutes aussi jolies les unes que les autres (jolies tartelettes) et des viennoiseries tellement appétissantes (forcément quand ça fait 4/5 ans qu'on n'a plus mangé de croissants!). Grand choix de snacks salés aussi, des menus et plats salés, des smoothies et jus, des muesli, latte, café, thé, infusions,...
    Puis en plus d'être 100% végane, c'est bio et sans gluten!
    Le personnel est super sympa et nous avons été super bien accueillies.

    Lien facebook. Adresse : 63 rue du Faubourg Poissonnière 75009 PARIS.

    Laélo

    (j'ai complètement oublié de prendre une photo de la vitrine vue de l'extérieur!).

    Lire la suite...

    Pin It

    votre commentaire
  • Le 14 et 15 octobre c'était le salon Veggie World à Paris, salon 100% végane (vegan) auquel je me suis rendue avec une amie le samedi et après nous avons continué notre "food tour vegan parisien" jusqu'au dimanche ! Le salon est vraiment sympa, il y a de tout, mais surtout une multitude de stands de nourritures de toute sortes, mais aussi cosmétiques/bien-être, nombreux stands des associations de protection des animaux, boutiques modes, des conférences, des dédicaces, podcasts en direct, ateliers et démonstrations culinaires. On avait vraiment prévu de manger tout le weekend, pendant le salon mais aussi après^^. Fini le temps où "on" disait que les véganes/végétaliens mangeaient des graines...

    Liens : Veggie World // kocolo&zaza // freely handustry // Gentle Gourmet // MiiRO // Laélo // Hank Pizza // Cloud Cakes


    Samedi :
    Arrivée à la gare de l'est à 10h20, arrivée au salon vers 11h. Sortie du salon vers 16h.

    Escargot ou pain aux raison par Gentle Gourmet Biscuits kocolo&zaza et cookie freely handustry
    Sur place j'ai pris une seule photo, celle du pain aux raisins acheté au stand de Gentle Gourmet. J'étais tellement  dans mon petit monde que je n'ai pas vraiment pensé à sortir l'appareil photo^^ On a mangé aussi un fabuleux "magnum" vegan au caramel "Miiro". J'ai ramené ces 3 paquets de biscuits Kocolo&Zaza (ceux-ci sont sans gluten en plus!). On a pas mal "picoré" à tous les stands, sucrés ou salés! J'ai aussi ramené un joli badge "friends not food", quelques autocollants et cartes de visites!

     

    Lire la suite...

    Pin It

    votre commentaire
  • Dans un recoin de ce mondeLa semaine dernière, je suis allée voir un film d'animation au cinéma, Dans un recoin de ce monde, et je le recommande vraiment. L'histoire se déroule lors de la période de la 2ème guerre mondiale au Japon, des années 30 jusqu'à la période de l'explosion des bombres, plus précisément entre Hiroshima et Kure.
    Ce film peut faire penser au Tombeau des Lucioles pour son sujet et le réalisme, la dureté du récit. Cependant, le style graphique est différent, il est adapté d'un manga de Fumyo Kôno, manga du même nom (この世界の片隅に, Kono sekai no katasumi ni). Je connaissais déjà cet auteur parce que j'ai son manga Le pays des Cerisiers que j'adore et c'est bien le seul manga (avec les Chi^^) que j'ai gardé, j'ai tout de suite reconnu à l'écran grâce au style que c'était adapté de cet auteur! J'aime tellement son style, c'est doux et enfantin alors que les histoires sont réalistes et dures.  Ce que j'aime dans ce film c'est les rêves de l'héroïne qu'on voit à l'écran et qui prennent vie, elle dessine beaucoup et se perd régulièrement dans ses rêves, les deux prennent vie et ça donne un peu douceur dans triste réalité. On nous montre le quotidien des japonais entre cette période des années 30 au années 40, par exemple les aliments qui étaient rationnés, le marché noir, la vie au sein d'une famille, etc... Puis le film est plein d'émotions, c'est avec les yeux un peu humides qu'on sort de cette séance (il y a aussi quelques petites notes d'humour bienvenues).
    En tout cas c'est un très beau film !

    Pin It

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires